Cryptomeria_branches Cryptomeria_du_japon

Le cryptomere du Japon:(cryptomeria japonica) est une importante essence forestière du Japon méridional.

Le feuillage, vert pâle, est constitué de minces aiguilles acuminées.

Le tronc est robuste, pouvant atteindre, dans son aire, 45m de hauteur et 7m de circonférence.

L'écorce, brun rouge , est fine et fibreuse.

Le bois, à aubier jaunâtre et duramen rougeâtre, est léger, facile à travailler et de bonne conservation.

Les chatons mâles, axillaires, sont formés de groupes d'étamines vertes, qui dispersent au vent leur pollen jaune.

Les inflorescences femelles ont l'aspect de rosettes de feuilles vertes ou pourpre.

******************************************

Si le cryptomeria a été choisi pour reboiser La Réunion, les mauriciens lui ont préféré les pins et les eucalyptus;

On reproche beaucoup à ce conifère d'acidifier les sols, et d'empêcher toute végétation dans son sous-bois... comme vous avez pu le constater en vous promenant dans la forêt de Bras-Sec à Cilaos, par exemple;

On reproche aussi à ses reboisements de prendre la place des bois de couleur, ou encore de menacer le territoire du "tuit-tuit", oiseau endémique de l'Île.

En fait, les surfaces reboisées avec le cryptomeria représentent à peu près 200ha, et ces arbres offrent aussi de nombreux avantages:

poussant assez vite, on peut les exploiter dès 50 ans.

Du fait de cette croissance rapide, leurs vaisseaux sont assez gros, caractéristiques des bois tendres, faciles à travailler.

Enfin, la rectitude parfaite de leurs troncs facilite toutes les opérations d'élaguage et de coupe;

On fait entre autres, des bardeaux avec leur bois.

********************************************

Marie cécile/réunion-Virtuel